Lors de notre voyage en Espagne, mon chéri et moi avons bu de la sangria.  Bien sûr, mon chéri préférait boire une "cerveza" mais parfois il m'accompagnait pour déguster une bonne sangria.  Être assis à une terrasse devant un pichet de sangria bien froide, n'importe où en Espagne, est un pur bonheur.  J'ai goûté à quelques verres de sangria depuis notre voyage et j'ai toujours été déçu.  C'était loin d'avoir le même goût que la bonne sangria d'Espagne.

DSCN0856

Récemment, j'ai écouté une chronique portant sur la sangria à l'émission l'Épicerie de Radio-Canada.  C'est une émission que j'adore regarder.  On y apprend plein de chose et pour quelqu'un comme moi qui adore tout ce qui se rapporte à la cuisine, c'est une vraie mine d'information.  Donc, la chronique a été filmée à la libraire espagnole à Montréal.  La propriétaire a expliqué comment faire une vraie de vraie sangria.

Tout d'abord, il faut un vin rouge qui n'est pas corsé.  Maintenant, avec les pastilles de goût de la SAQ, il est beaucoup plus facile de choisir un vin qui convient parfaitement à la sangria.  J'ai choisi un vin fruité et léger.  Et pas besoin de payer une fortune, on prend le moins cher possible.  Le goût du vin va se diluer avec les autres ingrédients.  

Et il faut faire macérer les fruits.  Au Québec, la loi interdit de vendre la sangria avec des fruits macérés.  Mais rien n'interdit de faire macérer les fruits nous-même.  Maritxin, la sympathique propriétaire de la librairie espagnole, suggère la macération des fruits de 24 à 48 heures.  J'ai un cousin qui fait macérer ses fruits pendant 4-5 jours.  Dans les recettes que j'ai consultées, on ajoute les fruits une heure ou moins avant de boire la sangria. Maritxin utilise des fruits simples comme les pêches ou les pommes.  En Espagne, c'était seulement des tranches d'orange qui macéraient dans la sangria.  Et c'était délicieux.

J'ai donc décidé de faire une sangria maison selon les indications citées plus haut.  Et c'est la recette de sangria tirée du site de Ricardo que j'ai faite.  

DSCN3315

Pour préparer de la bonne sangria, il te faut:

Préparation: 10 minutes  macération: 24 à 48 heures  quantité: 6 tasses (1.5 litre)

- 1 bouteille de 750ml de vin rouge espagnol

- 1/3 tasse (75ml) de rhum brun

- 2 tasses (500ml) de jus d'orange

- 1 orange tranchée

- 1 citron tranché

- 1 pomme tranchée

- 1 cannette de 355 ml de soda au gingembre (Ginger Ale)

- glaçons

Dans un pichet, tu déposes les tranches de fruits.

DSCN3287

Tu ajoutes le vin, le rhum brun et le jus d'orange.  Tu mets au frigo et tu laisses macérer de 24 à 48 heures.

DSCN3291

Au moment de servir, tu ajoutes le Ginger Ale et des glaçons.

C'est aussi simple que cela, faire une bonne sangria.  Et puis, c'est la première fois que j'ai aimé en boire depuis mon voyage.  Le goût se rapproche de ce que j'ai bu en Espagne. 

Comme alcool, on peut mettre du brandy, du triple sec, du cognac, du rhum.  On peut aussi remplacer le Ginger Ale par du Club Soda.  Finalement, on utilise des fruits de saison.

Lors d'une petite excursion à Montréal, j'ai été à la librairie espagnole sur la rue St-Laurent.  Le commerce porte le nom de librairie mais c'est en fait une boutique de produits espagnols avec une petite section de livres.  Comme je suis tombé en amour avec l'huile d'olive de l'Espagne, je suis allé m'en procurer une bouteille.  J'ai profité de ma visite à la boutique pour acheter une paëllera qui est un plat à paëlla.  Recette à suivre...  J'ai rencontré Maritxin. C'est une femme sympathique qui connait  très bien les produits de sa boutique et qui prodigue de bon conseil.

Pour revenir à ma sangria, je l'ai servi lors d'une activité familiale et elle a été bien aimée.  Le pichet s'est vidé dans le temps de le dire.  Prochainement, je vais avoir un rassemblement de famille et je vais en faire une recette ou deux.  Histoire de partager avec les gens que j'aime.

Tu peux voir mes recettes sur la page facebook de Sophien cuisine.